fbpx

Comment réussir la remise à l’herbe de son cheval au printemps ?

Partager sur:

Les beaux jours reviennent, c’est donc l’occasion pour les chevaux qui ont passé l’hiver au box de profiter à nouveau des pâtures et de leur herbe bien verte. Cependant, comme toute transition alimentaire, le passage de la vie en box à une vie au pré doit se faire graduellement, sous peine de provoquer de sérieux désordre digestif chez votre cheval.

 

Réussir la transition alimentaire de votre cheval

 

Lorsqu’il vit au box ou au pré en hiver, la nourriture de votre cheval se compose de foin et éventuellement de granulés. L’herbe du printemps a pour particularité d’être très riche en nutriments. Elle contient plus de protéines, de sucre, de vitamines et de minéraux qu’à tout autre moment de l’année.  En le mettant au pré, votre cheval va ingérer une grande quantité d’herbe puisque celle-ci est très appétante, alors que le système digestif de votre cheval est encore habitué à son alimentation hivernale. En surconsommant cette herbe, votre cheval s’expose donc à des coliques gazeuses, des diarrhées ou encore des fourbures.

 

Afin d’assurer cette transition alimentaire tout en douceur, il est recommandé de ne remettre le cheval au pré que graduellement. Par exemple, vous pouvez le mettre une heure par jour pendant quelques jours, puis augmenter graduellement le temps passé au pré. La transition alimentaire doit se faire sur un ou 2 mois. Sa ration doit aussi être rééquilibrée en conséquence, afin de tenir compte de ce nouvel apport nutritionnel.

Afin d’éviter une surconsommation de l’herbe, vous pouvez sortir votre cheval après qu’il ait reçu sa ration de foin. Ayant l’estomac plein, votre cheval sera moins enclin à se remplir d’herbe juste derrière. Laissez aussi toujours du foin à disposition dans sa pâture.

Si jamais vous n’avez pas la possibilité de contrôler le temps que votre cheval passe au pré, vous pouvez lui faire porter un panier de jeûne une partie de la journée afin de limiter ses temps de broutage.

À noter aussi, l’herbe du printemps est souvent très riche en potassium et pauvre en magnésium, ce qui peut engendrer des crampes ou des douleurs musculaires. Veillez donc à ce que du sel soit toujours à disposition de votre cheval.

 

Alimentation du cheval : comprendre la valeur nutritionnelle de l’herbe du printemps

 

Lorsque votre cheval vit au pré, il peut brouter pendant 12 à 17 heures par jour, ce qui peut représenter jusqu’à 3 kilos d’herbe par heure ! Au vu de la richesse de l’herbe (notamment d’avril à juin), cette quantité peut largement suffire voire dépasser ses besoins nutritionnels, il faut donc rester vigilant sur le régime alimentaire de votre cheval afin qu’il ne prenne pas d’embonpoint. Au fil de la saison, l’herbe va s’appauvrir en nutriments, il faudra donc rééquilibrer sa ration si besoin. Si votre cheval pratique un travail régulier ou sort en compétition, il serait préférable de conserver une ration équilibrée avec des fibres (foin en bonne quantité) et des granulés afin de s’assurer que tous les besoins alimentaires de votre cheval sont couverts. Dans ce cas, il faudra limiter son accès au pré ou le placer dans des paddocks peu enherbés. Les aliments pour chevaux de compétition ou chevaux de loisirs Royal Horse, disponibles à la vente en ligne ou magasins spécialisés, contiennent tous les apports nutritifs dont votre cheval aura besoin pour pratiquer un exercice régulier voire intense. Royal Horse, expert dans la nutrition des chevaux de tous les types, propose aussi une application mobile qui vous permettra de choisir le bon aliment pour vos chevaux et la ration adéquate.

Alimentation du cheval : préparer votre cheval à la vie au pré

 

Au pré, votre cheval est exposé aux parasites digestifs. Une fois installés dans le système digestif du cheval, ces parasites se nourrissent des nutriments ingérés par son hôte, ce qui provoque une perte d’état assez rapide. Il est donc primordial de vermifuger régulièrement votre cheval, ainsi que ses compagnons de pré s’il en a.

Votre cheval sera aussi exposé aux insectes, ce qui peut fortement le déranger. Entre les piqûres et les démangeaisons, les insectes peuvent devenir une vraie source de stress pour votre équidé. Veillez donc à éviter des pâtures près de points d’eau, ou à le sortir au pré seulement en fin de journée. Vous pouvez aussi l’équiper de masques et couvertures anti-mouches si nécessaire

Ouvrir le chat
1
Bienvenue chez Royal Horse
Comment puis-je vous aider ?